Anaïs Blanchard

Elle est née près de la mer, s’est retrouvée dans un port, se dit qu’il y a pire comme situation ;
elle peut : regarder au large tranquille, se perdre dans la contemplation méticuleuse d’à peu près tout (ça c’est chouette), enfin, disons la contemplation d’abord puis l’amour fou ensuite : elle est atteinte de “passion aiguë” chronique au sens large. Cela peut être contagieux, surtout si elle te parle droit dans les yeux.

Depuis le quai elle observe tout comme un chat. Elle aime quand les péniches XXL de luxe font demi-tour et occupent un instant toute la largeur de la Saône. Elle aime aussi quand elle entend les mouettes, ça lui rappelle un lointain instant d’enfance.

Elle joue ici et .
Et puis… ramasse, collecte, écrit, chante, marche, mange, fonce, filme, dessine, saisit l’instant, danse (dansait ?), dansera peut-être encore.