Manuel Marcos

Il occupe actuellement un corps relativement grand par rapport à la moyenne nationale (175 cm seulement ) ce qui ne facilite en rien la gestion de ses mouvements et autres déplacements dans un environnement quotidien classique.

Pour palier à cette difficulté, il choisit un jour de transformer sa flagrante “adultie” en un immense terrain de jeu à l’intérieur duquel rien n’est interdit (“rien” inclut : les erreurs, les chutes, les idées inutiles ou de génie et autres volontés de changer le monde). Le lendemain, il décide de mettre de côté ses zones de confort pour n’accepter que les propositions susceptibles de faire trembler sa grande carcasse.

Depuis tout va mieux :

– il est convaincu du complot mené par les objets contre les êtres humains, ce qui lui permet occasionnellement de s’autoriser quelques destructions

– il enferme régulièrement des spectateurs dans une caravane et leur fait croire qu’il peut rajeunir de 80 ans en 19 minutes

– il construit des cabanes en espace public et menace de se mettre à danser avec les réverbères, les boîtes aux lettres et autres ruelles

Il est parti prenante des projets : “La Veillée”“Douter des mes propres appuis”