Des nouvelles


Salut, ça fait longtemps, non ?
Depuis un an et demi, on s’est tenu.e.s à carreaux, caméléon.nes. On a rongé la corde de la patience en restant raisonnables, prudent.e.s. On a réussi à se contenir. On a continué à créer, on a défilé dans les rues sur le son des basses, on a occupé, collé, brodé (le craftivisme, vous connaissez ?). On a parfois agi en dépit du bon sens, c’est vrai, mais faut dire qu’on n’avait pas de très bons exemples de bon sens en face. Et puis, il fallait bien faire quelque chose.Et là, boum, c’est reparti d’un coup, on ne s’y attendait plus. Les perspectives de tournées, les terrasses, les retrouvailles, le soleil. On a troqué les réunions au chaud près de la gazinière pour les assemblées tardives sur le quai. Les barbecues et les salades ont gagné sur le choux et les saucisses. Le ventilateur a soufflé les radiateurs bain d’huile. Nos jambes nues osent se montrer. Les tomates et les courgettes sont plantées. Les premières fraises sont là, gorgées de sucre. Il y a aussi une nouvelle arrivante à quatre pattes. Malo, féline gardienne du port, la toise de loin en gonflant ses poils. Elles seront bientôt copines, si si. Comme chien.ne et chat.te. Il n’y a pas de raison qu’on réserve l’écriture inclusive aux humain.e.s.Les péniches sont parties. La vue s’est dégagée, on respire. Depuis la fenêtre du bureau de la compagnie, si le rideau de fer n’est pas trop levé, on ne distingue pas la berge d’en face. Cadrage pleine mer. Bientôt, ce seront vos silhouettes qu’on apercevra devant nos portes grandes ouvertes. JUIN, C’EST LA RÉOUVERTURE ! On a mis le paquet pour vous faire vibrer : une soirée yéyé, une rencontre littéraire sauvage, une soirée pop, drums & pizza, une grande braderie, des hors les murs, un atelier photo, une rencontre littéraire sauvage, un stage de boxe non-mixte, des avant-premières… On a hâte de vous revoir.Pour redémarrer ensemble, on s’est dit qu’on voulait vous montrer toute l’étendue de nos tentacules. Pas seulement une newsletter réservée aux événements du Port Nord pour les adhérent.e.s. Pas seulement les dates de tournées de nos spectacles pour les professionnel.le.s. Non. On a tout mélangé. Parce que c’est ça, La Méandre, Les Méandres. Alors les voici toutes réunies. 
Et si on commençait  par vous montrer notre petite fierté visuelle et sonore du mois de mai ? On ne sait plus vraiment comment ça a débuté, mais Cédric a eu envie de mettre Clémence – notre chargée de production et de diffusion – en lumière dans un clip musical. Car il se trouve que Clémence est aussi chanteuse. C’est la chanson de Dalida, Mourir sur Scène, qui a été choisie. Dans ce contexte de fermeture culturelle, elle paraissait bien à propos. Guillaume a fait la musique. A ciselé, sublimé, radicalisé la musique. Clémence a posé sa voix, dans le petit couloir d’un appartement, entre des matelas et des couettes, pour l’acoustique. Anaïs a fait les chœurs. Pour le clip, l’envie a émergé de filmer les salles de spectacle vides de Chalonnie. Filmer l’absence. L’Arrosoir, La Péniche, La Méandre, L’Auditorium ont répondu oui. Shiva a fait de belles lumières. Leïlah a maquillé Clémence. Lizzie a cadré. Maëlle, Lizzie et Cédric ont monté et réalisé le film. Marie a fait le catering. Alice a prêté son regard précieux. Et voici le résultat.
  

On passe aux petites nouvelles de nos créations…

ALORS C’EST VRAI ?
Création 2021″Juin, déjà ? J’arrive pas à y croire… Il y a un an, je partais là-bas. Le Maroc est si loin de moi et sa frontière infranchissable.”Ici, nous sommes plongé.e.s dans le concret et le réel : la création touche à sa fin et se prépare à être propulsée d’un coup d’un seul pour Chalon dans la rue ! Ça sera du 21 au 25 juillet, à 11h. On a hâte, on a peur. Pour s’échauffer, il y aura l’avant-première le 19 juin, à 11h également, autour du Conservatoire de Chalon. On est presque prêt.e.s. à vous embarquer dans ce voyage dansé mais aussi parlé. Zaïna a du sable plein les yeux quand elle danse, et plein la bouche quand elle parle de son arabitude. Anaïs et Manuel arpentent les rues à ses côtés. Avec un chariot, une antenne radio, du papier, de la tarlatane, de la colle et des pinceaux. On repère, on retouche, on affine, on fait des choix, on demande des regards extérieurs. Après Elodie de Veiculo Longo, on a demandé les yeux d’Aurélien des Arracheurs de Dents, et de Laura des Fugaces. Chaque œil compte.   “On y est presque… Enfin, j’crois. Dernière bosse…”
http://lameandre.org/alors-cest-vrai <<>> Avec le soutien de : L’Abattoir – CNAREP – Chalon-sur-Saône, Le Grrranit Scène Nationale – Belfort, Institut Français du Maroc, Le Lieu – Gembais, La Région Bourgogne Franche-Comté, la DRAC Bourgogne Franche-Comté.

RSA  
Projet expérimental de recherche sociologique en administrationAu sein du collectif, Olivier passe du temps à mettre des enceintes dans des couscoussiers pour y diffuser de la musique générée par un logiciel ésotérique dont les instructions ne sont codées que sur un seul caractère. S’il est bien conscient que ce n’est pas vraiment un métier, il n’en reste pas moins convaincu que la démarche mériterait qu’il puisse y consacrer du temps sans avoir à se soucier des sommes d’argent nécessaires pour pouvoir acheter des tomates pour manger. Il pense “revenu universel”, “revenu inconditionnel” et, afin de décorréler ses revenus de son activité, il se demande s’il ne pourrait pas, tout simplement, devenir intermittent du spectacle sans jamais avoir travaillé pour les heures pour lesquelles il aurait été déclaré. Pour arriver à ses fins, il se lance donc dans un projet expérimental de Recherche Sociologique et Administrative (RSA), et cherche des soutiens, non pas financiers, mais administratifs, qui accepteraient de l’accompagner dans ce beau projet dont il documentera bien évidemment les démarches.
Si.
Vous connaissez des compagnies/structures qui savent comment faire entrer son argent dans leur comptabilité pour lui vendre une partie des cachets nécessaires et/ou sont prêtes à le faire.
Alors.
Il est intéressé.
Mais ça n’est pas tout.
Convaincu de la pertinence de la démarche et des questions qu’elle suscite, il a soumis cet émouvant projet à L’aube de la création de Chalon dans la rue 2021 et il a été retenu.
S’ensuit qu’il présentera donc tout cela en situation de travail pour un comédien, les 21 et 22 juillet dans le cadre du festival.Pour celles et ceux qui n’auraient été ni convaincus ni convaincues de lui donner les moyens de vivre, vous trouverez, pour illustrer cet article, une capture d’écran du jeu vidéo “Knacki VS Nazi” qu’il a développé et qui permet d’écraser des chars nazis avec une grosse saucisse.  >> http://lameandre.org/rsa/ <<
 

BIEN PARADO [rue]

Création 2021Dans un élan de spontanéité et un besoin frénétique de jouer, Bien Parado, créé initialement pour la salle, se lance à corps perdu dans la rue. Alors, on a ajouté le mot “rue” entre crochets, comme ça : [rue], après Bien Parado. Ces trois lettres entre crochets n’ont l’air de rien, mais l’enjeu est certain.L’histoire reste la même, celle d’un duel mouvant entre une danseuse qui se réapproprie la Sévillane et un musicien qui, par la musique électronique, va tenter d’approcher, d’apprivoiser cette danse. Tous deux vont gagner en couleurs et en intensité. Mais l’espace public raconte autre chose, ou plutôt raconte des choses en plus… À cette occasion, on a fait une belle photo où seul.e.s les vrai.e.s reconnaîtront le décor.Cette nouvelle version jouera dans le parc du Conservatoire de Chalon-sur-Saône, le 18 juin à 17h15 et le 20 juin à 9h30 (oui oui !).En août, l’équipe entamera une tournée des lieux alternatifs de Bretagne, avec Maëlle Le Gall du kiosque théâtre.N’oublions tout de même pas la version salle, elle existe et on l’aime. Elle jouera en novembre, le 16, 17 et 18 à l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône, dans le cadre du festival Transdance. >>  http://lameandre.org/bien-parado/  <<Avec le soutien de : L’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône, La Région Bourgogne Franche-Comté, le Conservatoire Régional du Grand Chalon, le Conservatoire de Carcassonne, Les Ateliers Médicis
FANTÔMECréation 2022Petits changements d’agenda. Nous avons décidé de repousser la sortie de Fantôme à 2023. Il nous paraissait important de rêver cette première et non de l’envisager covid-compatible. Aussi, il ne s’agira plus d’un seul en scène mais d’un duo : cela semblait plus juste pour habiter cette gigantesque scénographie et narrer musicalement l’histoire de Fantôme. Lors de la dernière résidence de mapping à la Transverse à Corbigny, nous avons réussi à trouver ce petit quelque chose, cette infime différence qui transforme une belle image en un moment magique. Depuis la résidence à la Vache qui Rue, à Moirans-en-Montagne, nous sommes ravis de pouvoir compter sur la nouvelle régie, qui s’intègre parfaitement dans le décor. Le film n’est toujours pas terminé (fichtre, c’est si long !), mais Arthur devrait en voir le bout d’ici le mois d’août prochain.>> http://lameandre.org/fantome/ <<
 Avec le soutient de : La Passerelle Scène Nationale de Gap (05); L’Abattoir CNAREP – Chalon-sur-Saône (71); L’Espace Périphérique – Mairie de Paris – Parc de la Villette (75) ; Le Club des 6 – Réseau Art de la rue de Bourgogne Franche-Comté; La Transverse – Espace de Création – Corbigny (58); La Vache qui Rue – Moirans-en-Montagne (39) ; Furies – Chalon en Champagne (51) ; Maisons Folie Wazemmes et Moulins – Lille (59); La Lisière – Bruyères-le-Châtel (91); Le Sablier/Dives-sur-Mer (14 ); Groupe des 20 Théâtre d’île de France;  Le département de Saône-et-Loire; La DRAC Bourgogne Franche-Comté.
AVION PAPIER

Sale temps pour les spectacles en caravanes…  Malgré tout, Avion Papier continue son petit bout de chemin, notamment avec l’adaptation en salle. Cette version avait été créée l’année dernière afin de pouvoir sortir plus facilement du continent, ce n’est pas encore chose aisée mais cette adaptation aura au moins permis à Arthur de continuer à raconter le périple de la petite dame à la valise.

LA Date de l’été : du 14 au 17 Juillet – RéciDives – Dives-sur-mer (14)
 
ON BOIRA TOUTE L’EAU DU CIEL

La petite caravane subaquatique n’a pas dit son dernier mot. De jolies perspectives s’ouvrent pour septembre, et l’envie de faire une édition du texte du spectacle écrit par Guilhem Bréard, illustrée par les comédiennes elles-mêmes Anaïs et Anne-Chloé ! Keep in touch !

ART SEXE MUSIQUE – COSEY FANNI TUTTI

Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces êtres un peu étranges qu’on appelle les traductriceurs. Des heures, des jours, des pandémies durant, iels passent leur temps à mettre les bons mots dans le bon ordre pour qu’un ouvrage devienne accessible à de nouvelleaux lectriceurs. Or, il y a deux ans, bien installée dans les hangars de notre cher port, l’une de ces étranges créatures s’est occupée d’une longue histoire : intitulée Art Sexe Musique, c’est l’autobiographie d’une artiste au parcours aussi productif que chaotique, entre l’underground musical, l’industrie du sexe et les hauts lieux de l’art contemporain. Une histoire de vies partagées et de créations collectives qui résonne un peu chez nous, alors on s’est dit qu’on vous en parlerait.  

Le livre est disponible en librairie (en rayon ou sur commande) ainsi que sur le site d’Audimat Éditions : https://audimat-editions.fr/…/cosey-fanni-tutti-art…
 
Voilà. On passe aux événements au Port et ailleurs !

Notre rentrée à nous, c’est le 12 juin
Ce mois va être sport, à vos agendas !Donc, le 12. Une sacrée soirée nommée Pizza, Pop & Drums. Trois solos musicaux, trois temps pour se mettre en route, crescendo. Tout en ravivant vos papilles avec les pizzas de Manuel. Il y aura donc Prix Libre (crooner ambient pop) Outdoor Leisure (pop shiny happy frôlant la perfection) & Will Guthrie (percussions, batterie & bidules qui tabassent) et plein de pizzas. Ça commence à 18h. PILE. SÉRIEUX.Le 17, Professeure Postérieur nous donnera un transpirant et pailleté cours de Sprot (du sport en super tenue sur des super musiques). Du 17 au 19, Camille Mandale nous apprendra les bases de la boxe, en atelier non-mixte. Le lendemain, le 18, bim, on fonce à 17h15 devant le Conservatoire pour voir la nouvelle version [rue] de Bien Parado. Et à 18h, bam, on fonce à La Méandre pour manger nos livres. Hein ? Ah oui, il fallait qu’on vous raconte une petite histoire : Un jour, deux écrivaines se sont rencontrées dans une forêt. Elles venaient de publier deux livres : Tabor, dystopie cruelle et histoire d’amour queer incandescente, et Art Sexe Musique, l’autobiographie galvanisante de l’artiste, plasticienne et musicienne Cosey Fanni Tutti. L’envie leur a donc pris de fêter ça, et pas juste autour de trois cacahuètes. Elles ont voulu que ce soit une rencontre, comme celle qu’elles venaient de vivre, mais ouverte à toustes. Qu’on puisse partager nos histoires de dévorations : les livres qu’on dévore, les livres qui nous dévorent, et puis les fois où, quand on travaille dans le monde sans pitié de l’édition, on n’a plus qu’à manger nos livres. Alors le 18 juin à 18h, La Méandre accueillera trois équipes éditoriales de choc : Panthère Première, Le Sabot et Audimat. Il y aura des super livres et des revues de génie, des débats houleux, des lectures, une cantine, des surprises… On parlera aussi et évidemment de la place des femmes et des minorités de genre dans l’édition. Le 19, à 11h, boum, on enchaîne sur la sortie de résidence d’Alors c’est vrai ?, le récit dansé de Zaïna, en déambulation dans le quartier Saint-Cosme. Le spectacle est au casque, et on a besoin de vous pour le tester en condition réelle ! Pensez à réserver, la jauge est très limitée. (amour.lameandre@gmail.com)Le 20, paf, si on a raté Bien Parado la veille, on se lève tôt, on prend un café à emporter et on arrive pile poil à 9h30 devant le Conservatoire !  Repos jusqu’au 25. Le 25 c’est reparti, hop, à 18h à La Méandre, on fait un combo concerts-braderie ! On accueille le fameux groupe de musique yéyé répondant au doux nom de Hache Tendre (avec des doux membres de Headwar dedans) et sera mise en place une grande braderie de vêtements vintage de qualité. La Grande Braderie de La Méandre se poursuivra également le lendemain, le 26, jour où Pierre organisera un atelier photo ouvert à tou.te.s, avec appareil ou sans. Et puis en fin de journée, on pourra transitionner doucement des yeux aux oreilles. Maëlle Ghulam-Nabi nous proposera d’écouter les premiers épisodes de sa série de podcasts, Les histoires sont vraies. Trois femmes, Zineb, Sabrina et Céline. Trois récits de vie qui s’entrecroisent et se répondent. Une parole plurielle, franche et intime qui raconte de manière percutante ce que ça veut dire, vraiment dire, être une femme, aujourd’hui, à Montceau-les-Mines. Et entre les épisodes, on vous prépare des surprises musicales… NON JE NE DIRAI RIEN.  En juillet, du 21 au 25, c’est Chalon dans la rue ! Zaïna, accompagnée de ses parrain.e.s régisseur.euse.s Manuel et Anaïs, aura le privilège de jouer Alors c’est vrai ? dans le IN !!! (qui s’appelle maintenant Parti pris de création). Olivier présentera RSA dans l’Aube de la Création (une nouvelle catégorie qui présente les créations en cours sous forme de maquette de 25 minutes). Et Manuel jouera également [même pas peur] avec Veiculo Longo Glissement de terrain dans le OFF (renommé La Sélection officielle)Ensuite, il nous faudra bien quelques vacances ou festivals en dehors de la Chalonnie. Pour celleux qui sont arrivé.e.s jusqu’au bout de ce mail, bravo ! 

On se donne des nouvelles en septembre !
D’ici, bel été, portez-vous bien
Votre Méandre

 

12 juin / 18h
PIZZA, POP & DRUMS
La Méandre, Port Nord

Du 17 au 19 juin
STAGE DE BOXE non-mixte
Sur réservation

Le 17 juin
COURS DE SPROT – par Professeure Postérieur
La Méandre, Port Nord
Sur réservation

 le 18 juin / 17h15 
BIEN PARADO [rue]
Parc du Conservatoire de Chalon

18 juin / 18h 
MANGE TES LIVRES – Rencontre littéraire sauvage
La Méandre, Port Nord

19 juin / 11h
sortie de résidence ALORS C’EST VRAI ? 
Quartier Saint-Cosme
Sur réservation : amour.lameandre@gmail.com

 20 juin / 9h30 
BIEN PARADO
Parc du Conservatoire de Chalon

25 juin / 18h
HACHE TENDRE & GUEULE DE BOIS
Concert de yéyé – braderie

26 juin / 10h – 16h
ATELIER PHOTO – avec Pierre Acobas
pique-nique tiré du sac
Réservation : collectif.lameandre@gmail.com

26 juin / toute la journée
LA GRANDE BRADERIE DE LA MÉANDRE (friperie)

26 juin / 18h
SOIRÉE PODCASTS
 Les histoires sont vraies de Maëlle Ghulam-Nabi + surprises 


Nos événements sont à prix libre

 
CONTACT

Le collectif La Méandre
1 rue Denis papin
Port nord 1
Chalon-sur-Saône – 71100
06 52 00 24 72
http://lameandre.org

Production/Diffusion
Clémence Lambey
amour.lameandre@gmail.com

Photos © Pierre Acobas et Émilie Léveillé
Dessin et photo
 © Anaïs Blanchard


Abonnement à la newsletter