Événements

1er décembre : DELACAVE 

Pour célébrer la brume, convoquer la neige, contrer les jours qui raccourcissent et vous donner des envies de sorcellerie et de clair obscur… Des années de bataille d’agenda et d’échanges de mails depuis 2017. On n’y croyait plus. Et puis d’un coup, tout coïncide, les astres, les agendas, les gens, et voilà, on y est, c’est mercredi. On a trop hâte.


DELACAVE /////////

gloomy wave – post punk

Mené par Seb Normal et Lily Chansard, le duo de la grande triple alliance internationale de l’est en est à son troisième album depuis 2010, suivant les pointillés, flous, reliant dans un parfum impressionniste et intimiste Suicide, Silver Apple, Kas Product et Trisomie 21.
C’est dans l’obscurité que se trouve la réalité et son passé, le trop-plein de lumière projeté à nos yeux empêche d’y voir un obscur ici et là, maintenant et pour après. Delacave a commencé à faire de la musique dans un espace très intime, une chambre, en se découvrant et rassemblant tout l’imaginaire nécessaire à sa lente gestation. Leur mélodies s’assemblent, leurs harmonies sonnent et dissonnent, les voix s’ajustent, la fébrilité devient force.

Un clip : https://youtu.be/sdcKAONoemo
Un nouveau single : https://sebnormal.bandcamp.com/track/us-or-dust

Ouverture des portes 19h
Concert 20h
Prix libre

12 DÉCEMBRE – GOÛTER PIZZA DU DIMANCHE

On avait envie d’un moment convivial entre ami.e.s. Alors on vous invite toustes à venir boire du chocolat chaud (avec ou sans whisky), manger des pizzas (chaleur dedans & dehors) et vivre plein d’expériences avec nous et Nina Harker qui fera sa sortie de résidence (abstract synth pop), Quanta Qualia (performance musique et danse lumineuse), Maibaum (odyssée holistique solo new-age).
Un plateau-repas de fin de dimanche tout doux et un peu chelou.


NINA HARKER
https://lesyndicatdesscorpions.bandcamp.com/album/nina-harker-3

QUANTA QUALIA
https://krutrecords.bandcamp.com/album/exotic-states-of-matter

MAIBAUM, odyssée holistique new-age, solo de clavier electronique, une table, une chaise, une sortie stéréo.
https://www.youtube.com/watch?v=aZT_AZp8kdw
 

Rendez-vous à l’heure du goûter, à 17h.
Prix libre.


18 & 19 DÉCEMBRE – TU VEUX QUOI PORT NOËL ?

Comme chaque année, c’est la galère des cadeaux, le stress, le vide, et tout est infiniment moche et déprimant dans les vitrines du centre-ville et les zones commerciales. Alors, pour éviter d’errer à l’infini, on vous propose une alternative, une variante. On fait un pas de côté, un petit pas chassé, et on vient dépenser ses sous responsablement avec le tant attendu “Tu veux quoi Port Noël ? 
Au programme, deux jours de marché de Noël pas comme les autres, avec plein d’artistes de talent qui font des sérigraphies, des badges stylés, des micro éditions, des boîtes, des peintures, des photographies, des couteaux, des jouets en bois, des dessins, des cyanotypes…
Et puis après ça, on va toustes prendre une grande inspiration et partir affronter vaillamment une des plus dures épreuves de l’année.

Co i Jak – 7 octobre
Incantations pour animaux sauvagesCette histoire commence dans les montagnes de Zdechly Pies,où se rencontrèrent Co i Jak, à la fête du chien crevé.
Ces réjouissances, aujourd’hui interdites, avaient pour coutume la célébration du sacrifice du chien et se terminaient en bal métaphysique. Armées de percussions, de violon et d’orgue, Co i Jak décidèrent de rendre hommage à cette tradition en chanson pour prêcher le chaos et le non-sens.Pour écouter: https://coijak.bandcamp.com/album/le-chien-avec-le-couteau

Prix libre
Ouverture des portes : 18h
La cérémonie aura lieu assez tôt pour que vous puissiez ensuite bouger à l’ouverture de Dancing People Don’t Die.

Visuel : Manue, de l’atelier Papier Gâchette.

22 octobre : Maria Violenza

Prix libre

ouverture des portes à 20h pour un voyage en eaux troubles avec Maria Violenza. 

Originaire de Palerme (haut lieu de l’inquisition sicilienne) MARIA VIOLENZA incarne la vengeance des hérétiques.Elle traduit la souffrance par des mélodies punk et synthétiques, un voyage en métro en sens contraire de Médine à La Mecque. Ça vous cloue au mur, les névroses s’accentuent, et l’accélération fatale des beats vous emmène dans le monde souterrain.Maria Violenza, c’est de l’exorcisme moderne avec comme outils une boîte à rythme, un synthé, un looper et des riffs folkloriques arabes. Un an après la sortie de son E.P “Moisissure” chez Kakakids Records & 1000 Balles, on découvre son album “Scirroco” qui porte bien son nom: Cristina y chante en français, anglais, italien et dialecte sicilien, des histoires qui sentent la galère à Palerme, une odeur de sueur mélangée à celle des épices.Ses arrangements résolument punk mêlent la tendresse de son accent à des rythmes incisifs au synthétiseurs, qui trahissent une main satinée derrière le cran-d’arrêt. Pourtant on est proche du rap ou du tabassage verbal avec des morceaux comme “Sbirri” et le colérique “Il palermitano”, pas loin de la musique traditionnelle avec “Quannu iu moru”, et on frôle le tube avec “La ballade de l’indifférence”.Crisitina donne corps aux désagréments que les rapports humains nous accablent: le chagrin, les humeurs noires… mais paradoxalement elle arrive à en faire quelque chose de très beau. Un remède acide et envoûtant qui cicatrise les peines! 

29 octobre : Çub + Deeat Palace + Koji

Koji (Emo songs)
Chansons au piano sympa mais timide,  j’utilise aussi une boîte à rythme et un synthétiseur mais pas sur tous les morceaux.Mes chansons parlent de trucs de la vie simples ou d’amour, des fois je me dis que c’est nul comme sujets, d’autres fois que c’est super.


Çub (Math techno)

Çub se réveille d’une petite pause sans sommeilPour revenir secouer l’ensemble de tes organesDans des musiques et des danses proches du volcanismeInspire, expire, soupire, laisse toi faire sinon c’est pireEt mets des baskets

DEEAT PALACE (France / Mind Records) 
Marion Camy-Palou est une musicienne résidant à Paris. Elle aborde la musique au sein différents projets expérimentaux (DEEAT PALACE OFFICINE NACRE OKTOBER LIEBER). Influencée par la musique industrielle et électronique, elle construit des lives comme des paysages sonores, rythmiques et arrassant. Fusionannt des éléments de l’IDM avec du noise, du gabber et des voix, elle entrechoque les genres pour provoquer le désordre et le chaos.. Depuis 2018, elle a sorti deux 8″ sur Iabel franco-japonais MIND RECORDS (DEEAT PALACE /KSX),

Stage Improvisation dans l’espace public

Du 11 au 15 Octobre 2021
Formatrice -Elodie Curado – Cie Veiculo Longo
Improvisation dans l’espace public- 15 personnes

LE  PROGRAMME de septembre

Vendredi 10 septembre à 18h

Le groupe 2 BASS TO BEAT a travaillé dur dans la salle de concert pendant une semaine.
2 BASS TO BEAT, c’est un curieux mélange entre fusion, tribal, 8-bits, électro, avec deux basses, un beatboxer et une voix suave qui chante et qui conte en anglais et en français. Il y a même une créa lumière et scéno.

Samedi 11 septembre à 20h

SURPRISE BARBUE
GRIMR
PAÏKAN
DJ WATER


Surprise Barbue :
// Cinématique Synth //
Surprise Barbue est un duo formé en 2018 par Kévin et Benjamin dont la musique fait honneur aux synthétiseurs et à leur infini potentiel. Nappes cosmiques, arpeggiateurs hypnotiques ou tranchants, mélodies denses, textures brutes, le caractère de chacun de ces claviers et machines s’exprime de façon propre pour nourrir ce flot synthétique. L’ensemble prend des formes plus ou moins libres et élastiques (car tout est joué live), mais conserve l’apparence de morceaux et pièces sonores distinctes. De là découle un aspect narratif et cinématographique, chaque set ayant une couleur et des ambiances bien définies.
Après un première K7 “Super barbu” paru chez Zamzamrec en 2019, le duo vient de sortir en mars 2020 un second album “Kabukicho” pressé sur vinyle de nouveau chez Zamzamrec accompagné d’une série de captations live.


Grímr :
//SYNTHPOP – DARKWAVE//
Né d’une collision entre l’astéroïde “MichaelBAY-7198” et une Testarossa lancée à pleine vitesse, Grímr est un producteur de musique électronique forant dans les bas-fonds de la Cold Wave et de l’EBM pour obtenir une musique lente, percussive et entêtante.
Païkan :
// Diskraut électronique //
Païkan est un producteur de musique électronique rétrofuturiste tant influencé par le mouvement disco que par les producteurs contemporains.
Il propose un voyage immersif construits autour de longs mouvements lancinants et d’envolées viscérales : des morceaux à danser autant qu’à imaginer sur la bande-son d’un film d’action des années 1980.

Dj Water :
// Kawaii Brutal //
DJ Water, c’est un voyage en 205 tunée. C’est ton CD “Dance Machine 92” poussé en +11 des basses de ton autoradio. C’est ton pot d’échappement qui crache et tes néons roses qui flashent. C’est ton volant en moumoute prêt à décoller sur fond de gabber. C’est ton chien en plastique qui se ramasse sur ton tapis de sol. C’est ton arbre magique senteur sapin qui transpire la sueur. C’est la puissance du remix sans transition et tout cet amour qui se propage sur le dancefloor.

Dimanche 12 septembre à 17h

Portraits Détaillés, le trio
Compagnie La Ponctuelle
Pablo Albandea fait des vidéos, Claustinto, des chansons, et Lucien Fradin, des spectacles. Iels se retrouvent sur scène pour faire un collage-montage d’archives, de récits personnels et de créations originales pour proposer une réponse subjective à cette question : Mais, au fait, qu’est-ce qui fait pédé.e ?

Mercredi 15 septembre à 18h


C’est la rentrée tout court. On change pas de recette par contre on pousse les murs pour que tout le monde
se sente bien. Retrouvons nous face à un mur de 21 harmoniums, autour d’une course furieuse entre
pédales, machines et batterie, et allons nager au milieu de nappes non policées.
KOU (21 harmoniums) 100 ans de free-party
KOU vous immerge dans le son.
Englobant, raisonnant.
En écho, en harmonie, en réverbération.
Du son qui vibre jusqu’au corps.
Le son créé par 21 harmoniums des années 60, modifiés pour l’occasion.
Un projet de Thomas Coquelet & Apolline Schöser (Nina Harker)

à travers ( Bagnolet)
À Travers, c’est un concert improvisé oscillant entre ambient et rythmiques entêtantes, des nappes de
synthétiseurs profondes passées à la moulinette, un live progressif tout en machines à vivre tel un délire
onirique, abrasif. En plus, maintenant y’a une batterie.
https://www.daheardit-records.net/fr/discography/dhr-41

La peau lisse (Ambient, Lille)
Unique en France ! Après des années de minutieuses recherches, deux scientifiques bruxolillois sont
parvenus à mettre au point un module de simulation de mort imminente. Plongé dans un bain de
barbituriques et soigneusement enrubanné dans un long soupir, le sujet sombre dans un état paisiblement
épileptique tandis que le sol bascule à 90°, lui permettant ainsi de glisser dans la trappe à mort imminente.
À la suite d’une errance modérément longue à travers les grands champs fleuris du pays d’en-dessous, le
sujet se réveille endormi sur son bureau, sa lampe de chevet toujours allumée.
Réputé pour ronger la dépression comme une fourmilière nettoie un cadavre. Résultats immédiats.
https://soundcloud.com/lapeaul…/20102019-lille-la-malterie

annulé / annulé / annulé / annulé / Dimanche 26 septembre / annulé / annulé / annulé / annulé / annulé / annulé
à l’heure des spectres
On accueille (pas) le quartet FANTôME, (c’est annulé)

Nourri aussi bien par Steve Reich ou Moondog, FANTôME tisse des mondes enveloppants, forts de contrechants minimalistes et de motifs répétitifs en constante expansion, mutation, filtration puis recomposition, en se réappropriant les codes de la musique répétitive américaine.
https://www.youtube.com/watch?v=3jNzA9iCYrA


La Méandre est à Chalon dans la Rue avec Alors c’est Vrai ? et RSA, et puis avec la désormais traditionnelle surprise du dimanche soir au port.


LE  PROGRAMME de juin (version courte, la version commentée est en dessous)

12 juin / 18h
PIZZA, POP & DRUMS
La Méandre, Port Nord

Du 17 au 19 juin
STAGE DE BOXE non-mixte
Sur réservation

Le 17 juin
COURS DE SPROT – par Professeure Postérieur
La Méandre, Port Nord
Sur réservation

 le 18 juin / 17h15 
BIEN PARADO [rue]
Parc du Conservatoire de Chalon

18 juin / 18h 
MANGE TES LIVRES – Rencontre littéraire sauvage
La Méandre, Port Nord

19 juin / 11h
sortie de résidence ALORS C’EST VRAI ? 
Quartier Saint-Cosme
Sur réservation : amour.lameandre@gmail.com

 20 juin / 9h 
BIEN PARADO
Parc du Conservatoire de Chalon

25 juin / 18h
HACHE TENDRE & GUEULE DE BOIS
Concert de yéyé – braderie

26 juin / 10h – 16h
ATELIER PHOTO – avec Pierre Acobas
pique-nique tiré du sac
Réservation : collectif.lameandre@gmail.com

26 juin / toute la journée
LA GRANDE BRADERIE DE LA MÉANDRE (friperie)

26 juin / 18h
SOIRÉE PODCASTS
 Les histoires sont vraies de Maëlle Ghulam-Nabi + surprises 

Nos événements sont à prix libre
On commencera à l’heure
Soyez ponctuel.le.s <3

Abonnement à la newsletter

Version commentée

Ce mois de juin va être sport, à vos agendas !
Donc, le 12. Une sacrée soirée nommée Pizza, Pop & Drums. Trois solos musicaux, trois temps pour se mettre en route, crescendo. Tout en ravivant vos papilles avec les pizzas de Manuel. Il y aura donc Prix Libre (crooner ambient pop) Outdoor Leisure (pop shiny happy frôlant la perfection) & Will Guthrie (percussions, batterie & bidules qui tabassent) et plein de pizzas. Ça commence à 18h. PILE. SÉRIEUX.
Le 17, Professeure Postérieur nous donnera un transpirant et pailleté cours de Sprot (du sport en super tenue sur des super musiques). 
Du 17 au 19, Camille Mandale nous apprendra les bases de la boxe, en atelier non-mixte. 
Le lendemain, le 18, bim, on fonce à 17h15 devant le Conservatoire pour voir la nouvelle version [rue] de Bien Parado. Et à 18h, bam, on fonce à La Méandre pour manger nos livres. Hein ? Ah oui, il fallait qu’on vous raconte une petite histoire : Un jour, deux écrivaines se sont rencontrées dans une forêt. Elles venaient de publier deux livres : Tabor, dystopie cruelle et histoire d’amour queer incandescente, et Art Sexe Musique, l’autobiographie galvanisante de l’artiste, plasticienne et musicienne Cosey Fanni Tutti. L’envie leur a donc pris de fêter ça, et pas juste autour de trois cacahuètes. Elles ont voulu que ce soit une rencontre, comme celle qu’elles venaient de vivre, mais ouverte à toustes. Qu’on puisse partager nos histoires de dévorations : les livres qu’on dévore, les livres qui nous dévorent, et puis les fois où, quand on travaille dans le monde sans pitié de l’édition, on n’a plus qu’à manger nos livres. Alors le 18 juin à 18h, La Méandre accueillera trois équipes éditoriales de choc : Panthère Première, Le Sabot et Audimat. Il y aura des super livres et des revues de génie, des débats houleux, des lectures, une cantine, des surprises… On parlera aussi et évidemment de la place des femmes et des minorités de genre dans l’édition. 
Le 19, à 11h, boum, on enchaîne sur la sortie de résidence d’Alors c’est vrai ?, le récit dansé de Zaïna, en déambulation dans le quartier Saint-Cosme. Le spectacle est au casque, et on a besoin de vous pour le tester en condition réelle ! Pensez à réserver, la jauge est très limitée. (amour.lameandre@gmail.com)
Le 20, paf, si on a raté Bien Parado la veille, on se lève tôt, on prend un café à emporter et on arrive pile poil à 9h30 devant le Conservatoire ! 
 Repos jusqu’au 25.
 Le 25 c’est reparti, hop, à 18h à La Méandre, on fait un combo concerts-braderie ! On accueille le fameux groupe de musique yéyé répondant au doux nom de Hache Tendre (avec des doux membres de Headwar dedans) et sera mise en place une grande braderie de vêtements vintage de qualité. 
La Grande Braderie de La Méandre se poursuivra également le lendemain, le 26, jour où Pierre organisera un atelier photo ouvert à tou.te.s, avec appareil ou sans. Et puis en fin de journée, on pourra transitionner doucement des yeux aux oreilles. Maëlle Ghulam-Nabi nous proposera d’écouter les premiers épisodes de sa série de podcasts, Les histoires sont vraies. Trois femmes, Zineb, Sabrina et Céline. Trois récits de vie qui s’entrecroisent et se répondent. Une parole plurielle, franche et intime qui raconte de manière percutante ce que ça veut dire, vraiment dire, être une femme, aujourd’hui, à Montceau-les-Mines. Et entre les épisodes, on vous prépare des surprises musicales… NON JE NE DIRAI RIEN. 
 En juillet, du 21 au 25, c’est Chalon dans la rue ! Zaïna, accompagnée de ses parrain.e.s régisseur.euse.s Manuel et Anaïs, aura le privilège de jouer Alors c’est vrai ? dans le IN !!! (qui s’appelle maintenant Parti pris de création). Olivier présentera RSA dans l’Aube de la Création (une nouvelle catégorie qui présente les créations en cours sous forme de maquette de 25 minutes). Et Manuel jouera également [même pas peur] avec Veiculo Longo Glissement de terrain dans le OFF (renommé La Sélection officielle)

Abonnement à la newsletter