Événements

LE  PROGRAMME de septembre

Vendredi 10 septembre à 18h

Le groupe 2 BASS TO BEAT a travaillé dur dans la salle de concert pendant une semaine.
2 BASS TO BEAT, c’est un curieux mélange entre fusion, tribal, 8-bits, électro, avec deux basses, un beatboxer et une voix suave qui chante et qui conte en anglais et en français. Il y a même une créa lumière et scéno.

Samedi 11 septembre à 20h

SURPRISE BARBUE
GRIMR
PAÏKAN
DJ WATER


Surprise Barbue :
// Cinématique Synth //
Surprise Barbue est un duo formé en 2018 par Kévin et Benjamin dont la musique fait honneur aux synthétiseurs et à leur infini potentiel. Nappes cosmiques, arpeggiateurs hypnotiques ou tranchants, mélodies denses, textures brutes, le caractère de chacun de ces claviers et machines s’exprime de façon propre pour nourrir ce flot synthétique. L’ensemble prend des formes plus ou moins libres et élastiques (car tout est joué live), mais conserve l’apparence de morceaux et pièces sonores distinctes. De là découle un aspect narratif et cinématographique, chaque set ayant une couleur et des ambiances bien définies.
Après un première K7 “Super barbu” paru chez Zamzamrec en 2019, le duo vient de sortir en mars 2020 un second album “Kabukicho” pressé sur vinyle de nouveau chez Zamzamrec accompagné d’une série de captations live.


Grímr :
//SYNTHPOP – DARKWAVE//
Né d’une collision entre l’astéroïde “MichaelBAY-7198” et une Testarossa lancée à pleine vitesse, Grímr est un producteur de musique électronique forant dans les bas-fonds de la Cold Wave et de l’EBM pour obtenir une musique lente, percussive et entêtante.
Païkan :
// Diskraut électronique //
Païkan est un producteur de musique électronique rétrofuturiste tant influencé par le mouvement disco que par les producteurs contemporains.
Il propose un voyage immersif construits autour de longs mouvements lancinants et d’envolées viscérales : des morceaux à danser autant qu’à imaginer sur la bande-son d’un film d’action des années 1980.

Dj Water :
// Kawaii Brutal //
DJ Water, c’est un voyage en 205 tunée. C’est ton CD “Dance Machine 92” poussé en +11 des basses de ton autoradio. C’est ton pot d’échappement qui crache et tes néons roses qui flashent. C’est ton volant en moumoute prêt à décoller sur fond de gabber. C’est ton chien en plastique qui se ramasse sur ton tapis de sol. C’est ton arbre magique senteur sapin qui transpire la sueur. C’est la puissance du remix sans transition et tout cet amour qui se propage sur le dancefloor.

Dimanche 12 septembre à 17h

Portraits Détaillés, le trio
Compagnie La Ponctuelle
Pablo Albandea fait des vidéos, Claustinto, des chansons, et Lucien Fradin, des spectacles. Iels se retrouvent sur scène pour faire un collage-montage d’archives, de récits personnels et de créations originales pour proposer une réponse subjective à cette question : Mais, au fait, qu’est-ce qui fait pédé.e ?

Mercredi 15 septembre à 18h


C’est la rentrée tout court. On change pas de recette par contre on pousse les murs pour que tout le monde
se sente bien. Retrouvons nous face à un mur de 21 harmoniums, autour d’une course furieuse entre
pédales, machines et batterie, et allons nager au milieu de nappes non policées.
KOU (21 harmoniums) 100 ans de free-party
KOU vous immerge dans le son.
Englobant, raisonnant.
En écho, en harmonie, en réverbération.
Du son qui vibre jusqu’au corps.
Le son créé par 21 harmoniums des années 60, modifiés pour l’occasion.
Un projet de Thomas Coquelet & Apolline Schöser (Nina Harker)

à travers ( Bagnolet)
À Travers, c’est un concert improvisé oscillant entre ambient et rythmiques entêtantes, des nappes de
synthétiseurs profondes passées à la moulinette, un live progressif tout en machines à vivre tel un délire
onirique, abrasif. En plus, maintenant y’a une batterie.
https://www.daheardit-records.net/fr/discography/dhr-41

La peau lisse (Ambient, Lille)
Unique en France ! Après des années de minutieuses recherches, deux scientifiques bruxolillois sont
parvenus à mettre au point un module de simulation de mort imminente. Plongé dans un bain de
barbituriques et soigneusement enrubanné dans un long soupir, le sujet sombre dans un état paisiblement
épileptique tandis que le sol bascule à 90°, lui permettant ainsi de glisser dans la trappe à mort imminente.
À la suite d’une errance modérément longue à travers les grands champs fleuris du pays d’en-dessous, le
sujet se réveille endormi sur son bureau, sa lampe de chevet toujours allumée.
Réputé pour ronger la dépression comme une fourmilière nettoie un cadavre. Résultats immédiats.
https://soundcloud.com/lapeaul…/20102019-lille-la-malterie

Dimanche 26 septembre (heure à venir)
à l’heure des spectres
On accueille le quartet FANTôME

Nourri aussi bien par Steve Reich ou Moondog, FANTôME tisse des mondes enveloppants, forts de contrechants minimalistes et de motifs répétitifs en constante expansion, mutation, filtration puis recomposition, en se réappropriant les codes de la musique répétitive américaine.
https://www.youtube.com/watch?v=3jNzA9iCYrA


LE  PROGRAMME d’octobre

Stage Improvisation dans l’espace public

Du 11 au 15 Octobre 2021
Formatrice -Elodie Curado – Cie Veiculo Longo
Improvisation dans l’espace public- 15 personnes

Espace Public Espèce Politique
La proposition : En alliant protocoles d’ improvisations, errances, jeux, engagement physique et outils d’ éducation populaire, je vous propose une exploration, une mise en jeu dans l’espace public.
Nous irons chercher un acte de présence mettant en lumière nos individu.e.s, le groupe et le contexte dans lequel nous évoluerons, la ville. Nous construirons d’abord le groupe et un vocabulaire commun pour pouvoir aborder deux axes majeurs :l’État de présence en mobilité :
Nous nous mettrons en jeu, en action dans la ville.
Nous irons chercher nos figures humaines, nos individu.e.s et tout ce qui les constituent en exploitant des pistes telles que la disponibilité et la réactivité, notre lien et nos réactions face aux événements quotidiens de la ville, notre rapport au tout petit et au très grand, notre corporalité, notre parole dans un état de présence simple, brut.Mise en lumière d’un espace:
Nous irons décrypter les endroits, leurs architectures et agencements, les flux et leurs circulations, les matériaux urbains, la vie en cours…
Nous nous servirons de ce qui est présent pour improviser. Nous irons nourrir cette improvisation avec les outils de chacun.e.s. et ainsi alimenter, naviguer à vue, jouer et explorer les possibilités d’improvisations à travers le temps, l’espace et la dramaturgie que chaque geste bâti dans des typologies de lieux variées.La dernière journée de stage sera essentiellement dédiée à la présentation de soli, chaque stagiaire trouvera la forme de sa trajectoire et son langage dans l’endroit qu’il ou elle aura choisi.Ce stage est ouvert à toutes personnes curieuses de l’improvisation dans l’espace public et ayant déjà, de près ou de loin, une pratique artistique. Lieu : La Méandre / 1 rue Denis Papin 71100 Chalon sur Saône.
Horaires : 9h30/12h3o 14hoo/18hoo

Il vous est conseillé d’arriver le dimanche et de repartir le samedi. Hébergement : Un hébergement est possible sur place en roulotte partagé jusqu’à 4 personnes par roulotte.Repas : Une personne du collectif La Méandre sera parmi nous pour cuisiner si vous le souhaitez. Les tarifs vous seront communiqués lors de votre inscription.Tarif : Prix libre. (150 Euros minimum conseillé ) + adhésion à la Cie Veiculo Longo (Prix libre) + Prix libre pour la participation aux charges du lieu.Aucune avance ne vous sera demandée mais l’inscription vous engage à participer intégralement au stage.
cie.veiculolongo@gmail.com – 06.32.84.90.51


La Méandre est à Chalon dans la Rue avec Alors c’est Vrai ? et RSA, et puis avec la désormais traditionnelle surprise du dimanche soir au port.


LE  PROGRAMME de juin (version courte, la version commentée est en dessous)

12 juin / 18h
PIZZA, POP & DRUMS
La Méandre, Port Nord

Du 17 au 19 juin
STAGE DE BOXE non-mixte
Sur réservation

Le 17 juin
COURS DE SPROT – par Professeure Postérieur
La Méandre, Port Nord
Sur réservation

 le 18 juin / 17h15 
BIEN PARADO [rue]
Parc du Conservatoire de Chalon

18 juin / 18h 
MANGE TES LIVRES – Rencontre littéraire sauvage
La Méandre, Port Nord

19 juin / 11h
sortie de résidence ALORS C’EST VRAI ? 
Quartier Saint-Cosme
Sur réservation : amour.lameandre@gmail.com

 20 juin / 9h 
BIEN PARADO
Parc du Conservatoire de Chalon

25 juin / 18h
HACHE TENDRE & GUEULE DE BOIS
Concert de yéyé – braderie

26 juin / 10h – 16h
ATELIER PHOTO – avec Pierre Acobas
pique-nique tiré du sac
Réservation : collectif.lameandre@gmail.com

26 juin / toute la journée
LA GRANDE BRADERIE DE LA MÉANDRE (friperie)

26 juin / 18h
SOIRÉE PODCASTS
 Les histoires sont vraies de Maëlle Ghulam-Nabi + surprises 

Nos événements sont à prix libre
On commencera à l’heure
Soyez ponctuel.le.s <3

Abonnement à la newsletter

Version commentée

Ce mois de juin va être sport, à vos agendas !
Donc, le 12. Une sacrée soirée nommée Pizza, Pop & Drums. Trois solos musicaux, trois temps pour se mettre en route, crescendo. Tout en ravivant vos papilles avec les pizzas de Manuel. Il y aura donc Prix Libre (crooner ambient pop) Outdoor Leisure (pop shiny happy frôlant la perfection) & Will Guthrie (percussions, batterie & bidules qui tabassent) et plein de pizzas. Ça commence à 18h. PILE. SÉRIEUX.
Le 17, Professeure Postérieur nous donnera un transpirant et pailleté cours de Sprot (du sport en super tenue sur des super musiques). 
Du 17 au 19, Camille Mandale nous apprendra les bases de la boxe, en atelier non-mixte. 
Le lendemain, le 18, bim, on fonce à 17h15 devant le Conservatoire pour voir la nouvelle version [rue] de Bien Parado. Et à 18h, bam, on fonce à La Méandre pour manger nos livres. Hein ? Ah oui, il fallait qu’on vous raconte une petite histoire : Un jour, deux écrivaines se sont rencontrées dans une forêt. Elles venaient de publier deux livres : Tabor, dystopie cruelle et histoire d’amour queer incandescente, et Art Sexe Musique, l’autobiographie galvanisante de l’artiste, plasticienne et musicienne Cosey Fanni Tutti. L’envie leur a donc pris de fêter ça, et pas juste autour de trois cacahuètes. Elles ont voulu que ce soit une rencontre, comme celle qu’elles venaient de vivre, mais ouverte à toustes. Qu’on puisse partager nos histoires de dévorations : les livres qu’on dévore, les livres qui nous dévorent, et puis les fois où, quand on travaille dans le monde sans pitié de l’édition, on n’a plus qu’à manger nos livres. Alors le 18 juin à 18h, La Méandre accueillera trois équipes éditoriales de choc : Panthère Première, Le Sabot et Audimat. Il y aura des super livres et des revues de génie, des débats houleux, des lectures, une cantine, des surprises… On parlera aussi et évidemment de la place des femmes et des minorités de genre dans l’édition. 
Le 19, à 11h, boum, on enchaîne sur la sortie de résidence d’Alors c’est vrai ?, le récit dansé de Zaïna, en déambulation dans le quartier Saint-Cosme. Le spectacle est au casque, et on a besoin de vous pour le tester en condition réelle ! Pensez à réserver, la jauge est très limitée. (amour.lameandre@gmail.com)
Le 20, paf, si on a raté Bien Parado la veille, on se lève tôt, on prend un café à emporter et on arrive pile poil à 9h30 devant le Conservatoire ! 
 Repos jusqu’au 25.
 Le 25 c’est reparti, hop, à 18h à La Méandre, on fait un combo concerts-braderie ! On accueille le fameux groupe de musique yéyé répondant au doux nom de Hache Tendre (avec des doux membres de Headwar dedans) et sera mise en place une grande braderie de vêtements vintage de qualité. 
La Grande Braderie de La Méandre se poursuivra également le lendemain, le 26, jour où Pierre organisera un atelier photo ouvert à tou.te.s, avec appareil ou sans. Et puis en fin de journée, on pourra transitionner doucement des yeux aux oreilles. Maëlle Ghulam-Nabi nous proposera d’écouter les premiers épisodes de sa série de podcasts, Les histoires sont vraies. Trois femmes, Zineb, Sabrina et Céline. Trois récits de vie qui s’entrecroisent et se répondent. Une parole plurielle, franche et intime qui raconte de manière percutante ce que ça veut dire, vraiment dire, être une femme, aujourd’hui, à Montceau-les-Mines. Et entre les épisodes, on vous prépare des surprises musicales… NON JE NE DIRAI RIEN. 
 En juillet, du 21 au 25, c’est Chalon dans la rue ! Zaïna, accompagnée de ses parrain.e.s régisseur.euse.s Manuel et Anaïs, aura le privilège de jouer Alors c’est vrai ? dans le IN !!! (qui s’appelle maintenant Parti pris de création). Olivier présentera RSA dans l’Aube de la Création (une nouvelle catégorie qui présente les créations en cours sous forme de maquette de 25 minutes). Et Manuel jouera également [même pas peur] avec Veiculo Longo Glissement de terrain dans le OFF (renommé La Sélection officielle)

Abonnement à la newsletter